Pleins feux sur les REEE

Trois bonnes raisons fiscales d’investir dans un REEE


La vie s’écoule rapidement. Il suffit de voir comment les enfants grandissent vite. Du jour au lendemain, semble t il, votre tout-petit se met à marcher, puis commence à fréquenter l’école et, bientôt, passe son examen de conduite.

Le début des études postsecondaires est l’une des grandes étapes de la vie d’une jeune personne. En tant que parents, vous voulez faire en sorte que, arrivé à de stade, votre enfant ait le loisir de s’engager dans le domaine de son choix. En investissant dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE), vous veillez à que votre enfant puisse se prévaloir de cette possibilité.

Il y a de nombreuses raisons d’investir dans un REEE, mais un des principaux avantages est leur grande convivialité sur le plan fiscal.

Voici trois avantages fiscaux que procure un REEE à votre enfant et à vous-même :

  1. Vos cotisations fructifient libres d’impôt dans un REEE

    Lorsque vous cotisez à votre REEE, vous ne payez aucun impôt sur votre revenu ou sur les subventions gouvernementales, tant que les fonds demeurent dans le régime. La totalité du revenu réalisé sur les placements dans un REEE s’accumulent sous abri fiscal jusqu’à ce qu’il soit retiré.

  2. Votre enfant ne paiera que peu ou pas d’impôt lorsque vous effectuerez un retrait pour financer ses études.

    Une fois que votre enfant aura choisi son domaine d’études et qu’il entamera ses études postsecondaires, il sera admissible à recevoir des paiements d’aide aux études (PAE) de votre REEE. Il pourra utiliser cet argent pour couvrir les droits de scolarité, l’achat de livres, les repas et le logement afin de pouvoir vivre pleinement l’expérience des études postsecondaires. Bien que ces paiements soient considérés comme des revenus imposables, ils seront imposables aux mains de votre enfant. Or, en tant qu’étudiant, votre enfant aura probablement peu ou pas d’autres revenus, ce qui signifie qu’il ne paiera que peu ou pas d’impôt sur ses PAE.

  3. Vous pouvez transférer le revenu réalisé dans votre REEE à un régime enregistré d’épargne-retraite

    (REER) ou à un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI).
    Les choses ne se passent pas toujours comme prévu dans la vie. Si, pour une raison quelconque, votre enfant décide de ne pas faire d’études postsecondaires, vous pourrez retirer vos cotisations de votre REEE. N’oubliez toutefois pas que votre revenu sera imposable (et que vous devrez retourner les subventions au gouvernement). Mais, si vous transférez le revenu réalisé dans votre REEE à votre REER ou votre REEI, vous pourrez le faire sans avoir à payer d’impôts. Rappelez-vous seulement que vous devrez détenir des droits de cotisation suffisants dans le REER ou le REEI et qu’il y aura des conditions à remplir.

Ces merveilleux avantages fiscaux sont en place pour que des parents comme vous puissent habiliter leurs enfants à poursuivre leurs rêves et pour aider à réduire le fardeau financier qui accompagne souvent les études postsecondaires.

Avis de non-responsabilité : Les renseignements ci-dessus sont fournis à titre d’information seulement et ne visent pas à remplacer les conseils comptables, fiscaux ou financiers d’un conseiller fiscal ou d’un planificateur financier professionnel.

Établissez le régime du Plan Futé de votre enfant


Voulez-vous ouvrir un REEE flexible, conçu spécialement pour votre enfant?

Ouvrez un régime du Plan Futé dès maintenant

Centre d'apprentissage

Visitez notre Centre d’apprentissage pour en savoir plus sur l’épargne-études, notamment :

 
Aller dans le Centre d'apprentissage