Pourquoi les gens ont-ils tendance à investir leur argent plutôt que de le laisser dans un compte-chèques ou de le garder sous leur matelas? C’est bien sûr dans le but d’obtenir un taux de rendement plus élevé. Lorsque vous investissez votre argent, que ce soit dans des actions, des obligations ou d’autres produits d’investissement, cet argent peut potentiellement fructifier. Or, vous vous demandez peut-être « Mais quel potentiel? Nous sommes en pleine crise des marchés! ». Mais ce que l’on doit considérer c’est que les REEE sont des investissements à plus long terme et auront l’avantage du temps pour remonter la pente. Commençons par l’essentiel.

Au plus simple, le taux de rendement est le pourcentage de variation de votre investissement sur une période donnée.

Décortiquons tout ça.

Voici un exemple simple de taux de rendement annuel. Imaginons que vous ayez investi 1 000 $ dans un fonds commun de placement en janvier de l’année dernière, et qu’en janvier de cette année, la valeur de cet investissement s’élève à 1 050 $ (après déduction des frais de gestion). Le taux de rendement annuel, net de frais, est donc de 5 %. Nous sommes arrivés à ce chiffre en utilisant l’ancienne formule de changement de pourcentage du cours de mathématiques du secondaire dont vous vous souvenez peut-être : le nouveau chiffre, moins l’ancien, et la somme divisée par l’ancien, soit (1 050 - 1 000)/1 000. Il existe d’autres façons de calculer les taux de rendement qui incluent le calendrier des flux de trésorerie (les entrées et les sorties d’argent), mais nous préférons nous en tenir au plus simple pour l’instant.

Ne perdons pas de vue que le taux de rendement annuel fluctue d’une année à l’autre. Lorsque le marché est fort, on constate d’excellents taux de rendement (super!). En période plus difficile, comme actuellement en raison de la COVID-19, l’économie et les marchés boursiers sont touchés, le taux de rendement peut être faible et même négatif (moins super). La bonne nouvelle, c’est que pour les investissements à long terme, comme les REEE, les années plus prospères peuvent faire contrepoids à une année où le taux de rendement est décevant.

Notre plus récent taux de rendement annuel (de novembre 2018 à octobre 2019) a été de 10,4 % (après déduction des frais). Ce taux de rendement atteste également de notre expertise dans la mise en place d’une combinaison stratégique d’actifs pour nos clients.

La clé de la croissance de vos investissements : investir tôt.

Le taux de rendement annuel élucidé, faisons zoom arrière. Disons que vous investissez 2 500 $ par année dans un REEE à partir du moment où votre bout de chou s’émerveille du mobile au-dessus de son lit de bébé, existant dans ce beau petit monde de contrastes et de mouvements. Combien vaudra ce REEE lorsque votre tout-petit aura 18 ans? Commençons par les cotisations. Si l’on multiplie 2 500 $ par 18 ans, on obtient 45 000 $. Mais attendez, n’oubliez surtout pas la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE)! En versant cette somme magique de 2 500 $, vous recevrez le montant total de la SCEE du gouvernement, soit 500 $ de plus par année, jusqu’à concurrence de 7 200 $ au total. Ainsi, grâce à vous et au gouvernement, 52 200 $ auront été versés dans le REEE sur une période de 18 ans.

Penchons-nous maintenant sur la question des revenus. Disons qu’au fil du temps, votre taux de rendement fluctue — mettons 3 % une année et 10 % une autre — mais qu’en moyenne, vous obtenez un rendement annuel de 5 %. Cela signifie que dans 18 ans… roulement de tambour… le REEE de fiston pourrait valoir la rondelette somme de 86 597 $*!

Si vous étiez absent lorsque le prof de maths a expliqué l’effet composé, vous vous demandez peut-être comment nous sommes arrivés à ce chiffre. Parce qu’après tout, 52 200 $ multipliés par 5 % ne représentent que 2 610 $. Mais quand on parle de croissance sur une période de dix ans ou plus, la formule n’est pas si simple, car les gains sont composés tous les 365 jours.

Décortiquons la croissance de notre REEE fictif :

  • La première année, vous avez 3 000 $ en cotisations (2 500 $ de votre part, 500 $ du gouvernement) et, en supposant un taux de rendement annuel de 5 %, vous réalisez des gains de 150 $. Cela signifie que vous avez 3 150 $ à la fin de l’année.
  • Vous commencez donc la deuxième année avec 3 150 $ + les cotisations et subventions de l’année en cours de 3 000 $, soit un total de 6 150 $, ce qui vous rapporte des gains de 307,50 $, là encore en supposant un taux de rendement de 5 %.
  • L’année suivante, vous avez 6 457,50 $ + les cotisations et subventions de 3 000 $, ce qui vous rapporte 472,88 $.

Voyez-vous ce qui se passe? Le montant total que vous ajoutez à votre REEE reste le même chaque année, mais, grâce à l’effet composé, le montant que vous gagnez augmente chaque fois que la terre fait un tour complet autour du soleil. Ainsi, même si votre taux de rendement annuel est de 5 %, votre taux de rendement réel pourrait être soit plus, soit moins sur une période de 18 ans, mais l’objectif est d’accumuler les cotisations et les revenus au fil du temps.

Comment CST Spark s’efforce d’obtenir des rendements avantageux — même dans un contexte d’incertitude des marchés.

Chez CST Spark, nous rééquilibrons votre investissement au fur et à mesure que votre enfant vieillit, en vue de maximiser la croissance au début et de préserver vos gains à l’approche de l’obtention du diplôme. C’est ce qu’on appelle le rééquilibrage en fonction de l’âge, et cela fait partie de l’approche disciplinée que nous adoptons en matière d’investissement qui consiste à rééquilibrer lentement et systématiquement vos investissements et le risque au fil du temps. Ainsi, même lorsque les économies et les marchés fluctuent, les bénéficiaires du Plan FutéMC CST qui ont encore quelques années devant eux avant de poursuivre leurs études postsecondaires ont plus de temps devant eux pour profiter de la reprise éventuelle des marchés. Plus précisément, lorsque votre enfant est encore aux couches, les investissements se répartissent comme suit : environ 80 % en actions (y compris des actions canadiennes, américaines et internationales), environ 10 % en immobilier mondial et 10 % en titres à revenu fixe canadiens. Nous modifions progressivement les pondérations chaque année, jusqu’à ce que votre enfant ait 18 ans et que plus de 80 % de l’investissement soit constitué de titres à revenu fixe canadiens. Vous pouvez voir comment ça fonctionne avec notre diagramme de répartition des actifs pratique (et amusant!). Nous visons une forte croissance au début, puis une croissance sûre et stable par la suite afin de nous assurer que ces gains importants sont protégés pour payer les frais de scolarité et les pizzas nécessaires aux séances d’étude.

Mais quel est le rapport avec le taux de rendement? Cela veut dire que votre taux de rendement variera selon l’âge de votre enfant.

Si vous nous le permettez, on aimerait se péter les bretelles un petit peu.

Chez CST Spark, notre plus récent taux de rendement annuel (de novembre 2018 à octobre 2019) a été de 10,4 % (après déduction des frais). Bien entendu, nous ne pouvons pas prédire l’avenir ni garantir un taux de rendement à l’avenir. Et n’oubliez pas que nous investissons à long terme avec un seul objectif en tête : que vous puissiez aider à payer les études de votre enfant, alors certaines années seront sans doute plus rentables que d’autres. Mais cela n’empêche pas que 10,4 % représente un assez bon résultat qui mérite d’être souligné — d’autant plus que cela signifie que nous avons réussi à faire travailler l’argent de nos clients plus fort pour eux! Ce taux de rendement atteste également de notre expertise dans la mise en place d’une combinaison stratégique d’actifs pour nos clients. Il va sans dire que le fait que l’année dernière ait été positive sur les marchés a également joué un rôle. Allez, allez les marchés!

Mais pourquoi vous encourageons-nous si souvent à démarrer vos REEE tôt?

C’est en grande partie pour que vous puissiez commencer à profiter de votre taux de rendement! Parlons un peu plus de ce taux de rendement de 10,4 %. Il est possible que le REEE de votre bout de chou ait bien profité l’année dernière grâce à ce taux de rendement impressionnant, alors que celui de votre ado a peut-être affiché un taux de rendement inférieur. En voici la raison : le Plan Futé CST d’un enfant en bas âge serait axé sur les actions — et celles-ci ont très bien réussi l’année dernière. En revanche, le Plan Futé CST d’une adolescente aurait obtenu un taux de rendement inférieur puisque ses investissements sont plutôt axés sur des titres à revenu fixe — de sorte que nos clients peuvent dormir sur leurs deux oreilles en sachant qu’ils seront en mesure de payer les frais de scolarité et autres frais liés à l’éducation postsecondaire même si le marché baisse. Autrement dit, nous investissons davantage dans les actions au cours des toutes premières années en vue d’obtenir des rendements positifs, puis nous passons à des investissements à revenu fixe afin de préserver les gains au fur et à mesure que votre enfant se rapproche des études postsecondaires.

Raison de plus pour commencer à investir dans un Plan FutéMC CST dès que possible!

Vous avez d’autres questions? Nous sommes là pour vous. N’hésitez pas à nous contacter — ça nous fera plaisir de vous en dire plus au sujet du fonctionnement des REEE et de la stratégie d’investissement de CST Spark.

Le Plan FutéMC CST est vendu par prospectus uniquement.

* La valeur future du REEE est basée sur des cotisations de 2 500 $ par an pendant 18 ans et la SCEE applicable. Les revenus sont basés sur un taux de rendement annuel moyen net de 5 % composé annuellement.

Vous venez d'apprendre:

 

Prêt à épargner?

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Vous avez des questions? Aucun problème, prenez rendez-vous pour une consultation gratuite au moment qui vous convient.