La préparation à l’université est une période exaltante, pleine de décisions importantes, qu’il s’agisse de choisir le programme d’études ou l’école qui semble la plus appropriée. La bonne nouvelle, c’est que le parcours vers l’université dont rêve votre enfant est plus que possible—il suffit d’un peu de planification (et de beaucoup d’étude).

On dit que tout vient à point à qui sait se préparer

Bon, nous savons que ce n’est pas vraiment ça l’expression, mais nous préférons cette variante. Et tout comme il est très important de prévoir de payer ses études postsecondaires avec un REEE, il est tout aussi important de préparer une demande d’admission parfaite à l’université. Et si, en tant que parent, vous vous demandez comment puis-je l’orienter de façon à ce qu’il puisse mettre en valeur ce qui le rend si spécial? Eh bien, vous trouverez certainement des conseils ici qui aideront à mettre en valeur la demande d’admission de votre petit érudit. Et qui sait, peut-être aurez-vous aidé l’architecte le plus renommé du Canada, l’astronaute le plus accompli ou encore le tout premier architecte astronautique du pays (on ne sait jamais, ça se pourrait!).

Conseil n° 1 : Obtenez de bonnes notes

Les notes sont-elles vraiment importantes? Si vous hochez actuellement la tête, vous obtenez un A+ sur cette question. Les notes de votre enfant sont souvent la première chose que les chargés des admissions recherchent pour plusieurs raisons : de nombreuses écoles ont des exigences minimales en matière de notes pour l’admission ; et certaines écoles ont simplement besoin d’un moyen rapide et facile d’éliminer les demandes pour les programmes très populaire. Les notes ne sont évidemment pas le seul facteur, mais tout comme la décision d’aller à gauche ou à droite à une bifurcation, elles sont importantes.

Conseil n° 2 : Choisissez judicieusement les cours du secondaire

Lorsqu’il s’agit de choisir des cours à l’école secondaire, il y a plusieurs façons d’impressionner une université. Bien entendu, la priorité demeure que votre enfant choisisse les cours qui l’intéressent. Toutefois, si cela vous semble pertinent, essayez de vous inscrire à des cours du programme Advanced Placement (AP) (en anglais seulement) ou du Baccalauréat international (B.I.)[SB1] . Ces cours sont reconnus comme étant plus exigeants (et les chargés des admissions en sont bien conscients) et sont conformes aux normes internationales de notation. S’inscrire à des cours avancés (et bien les réussir, bien sûr!) montre aux universités que votre enfant est motivé et qu’il ne se contente pas de rester assis et d’attendre que les choses aillent bien.

Conseil n° 3 : Participez aux activités parascolaires

Qu’est-ce qui passionne votre enfant? Peut-être aime-t-il résoudre des problèmes scientifiques ou est-il particulièrement doué pour les débats (même s’il s’agit généralement de savoir pourquoi il devrait pouvoir rentrer à la maison plus tard)? Les activités parascolaires sont un excellent moyen pour les jeunes étudiants de démontrer aux équipes des admissions qu’ils se consacrent à l’apprentissage et à la poursuite de ce qui les intéresse. Par exemple, faire partie d’une équipe de mathématiques, de robotique ou de débat illustre que votre enfant est ouvert aux défis, en plus de son travail scolaire habituel.

Rappelez-vous qu’aucun étudiant n’a besoin de tout faire (autrement dit, ce n’est pas nécessaire de participer à toutes les activités), mais le fait même de participer à une ou deux activités fait comprendre aux universités que votre enfant sait comment occuper son temps libre de manière productive.

 

Conseil n° 4 : Misez sur les passe-temps

Que votre futur étudiant universitaire fasse du sport, de la musique ou qu’il joue au bridge avec son grand-père au foyer de personnes âgées, les chargés des admissions sont à la recherche d’étudiants qui se donnent à fond dans les passe-temps qui les passionnent. Votre jeune aime le hockey? Encouragez-le à entraîner des enfants plus jeunes. Vous avez un maestro du violon chez vous? Suggérez-lui d’enseigner les techniques aux débutants. Quant aux visites hebdomadaires pour animer la soirée bingo de grand-papa Ben et ses amis? Pourquoi ne pas officialiser le tout par le biais d’un engagement comme bénévole au foyer de personnes âgées?

Conseil n° 5 : Un stage d’été peut avoir un impact considérable

Pour un étudiant, rien ne prouve qu’il est prêt à se donner à fond à l’université comme le fait d’avoir de l’expérience professionnelle concrète. À vrai dire, il peut être difficile de concilier travail et études et il ne faudrait pas que les notes en souffrent (voir ci-dessus). C’est pourquoi les stages d’été sont une excellente façon pour les étudiants de démontrer qu’ils développent des compétences pratiques et qu’ils s’engagent à acquérir des connaissances pertinentes dans leur domaine.

Lorsque vous choisissez votre lieu de stage, efforcez-vous de trouver une organisation en rapport avec la spécialité qui les intéresse (pensez à un journal pour votre journaliste en herbe, à une entreprise de construction pour votre futur ingénieur… vous voyez le genre).

Réduisez le stress lié à la planification des études postsecondaires grâce à un REEE

Maintenant que vous comprenez comment aider votre enfant à préparer une demande des admissions universitaire qui fera grande impression, n’oubliez pas de prévoir de payer les études postsecondaires au moyen d’un REEE. Ce n’est un secret pour personne : les études postsecondaires coûtent de plus en plus cher chaque année. C’est pourquoi un REEE est l’outil d’épargne-études le plus judicieux qui soit. Vous vous demandez en quoi un REEE est si avantageux? Eh bien, grâce à la Subvention canadienne pour l’épargne-études, le gouvernement canadien verse un montant égal à 20 % de vos cotisations à un REEE, jusqu’à concurrence de 500 $ par année et d’un maximum de 7 200 $ par enfant pendant la durée du REEE. Et il n’y a pas d’impôt à payer sur les revenus tant que l’argent est dans le régime.

De plus, avec CST Spark, vous pouvez facilement démarrer votre REEE avec aussi peu que 10 $ par mois—sans avoir à vous déplacer.

Vous avez des questions à propos de la création d’un REEE? Appelez-nous au 1-800-461-7100 ou clavardez avec nous ici, du lundi au vendredi de 9 h à 19 h, HE.

Le Plan FutéMC CST est vendu uniquement par prospectus.

Vous venez d'apprendre:

 

Prêt à épargner?

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Vous avez des questions? Aucun problème, prenez rendez-vous pour une consultation gratuite au moment qui vous convient.