Alors qu’Emma rêve de devenir astronaute, ses parents l’aident à décrocher la lune en investissant régulièrement dans son Plan Futé CST. En plus de leurs cotisations, ils reçoivent des subventions gouvernementales, ce qui permet au REEE d’Emma de croitre.

Les Gagnon s’efforcent d’atteindre le maximum à vie de 7 200 $ en subventions provenant de la Subvention canadienne pour l’épargne-études, ou la SCEE. Chaque fois qu’ils cotisent à leur REEE, le gouvernement leur verse un montant égal à 20 % de chaque dollar versé par la famille Gagnon, jusqu’à concurrence de 500 $ par année.

Et comme Emma a eu 6 ans cette année et qu’elle habite en Colombie-Britannique, les Gagnon profitent également d’une subvention unique de 1 200 $ pour son REEE! D’autres programmes provinciaux, comme l’Incitatif québécois à l’épargne-études, versent 10 % de la première tranche de 2 500 $ cotisée annuellement, jusqu’à concurrence de 3 600 $.

De plus, les familles canadiennes à faible revenu qui ont droit au Bon d’études canadien reçoivent 500 $ dès l’ouverture d’un REEE et 100 $ de plus chaque année où elles sont admissibles — jusqu’à concurrence de 2 000 $!

Les Gagnon n’ont donc jamais à se soucier de savoir comment et quand demander les subventions, car CST Spark leur simplifie la vie — en les aidant à faire toutes les demandes de subventions! Et puisqu’il n’y a pas de files d’attente ni de formulaires supplémentaires, profiter pleinement des subventions gouvernementales est plus facile que jamais. Ainsi, tout comme les Gagnon qui espèrent voir leur astronaute en herbe décrocher la lune, les subventions peuvent faire grimper votre épargne-études en flèche!

Le Plan FutéMC CST est vendu par prospectus uniquement.