Le monde est en constante évolution. Et c’est une bonne chose, car ne serait-ce pas ennuyeux si rien de nouveau et d’excitant ne venait nous pousser à aller de l’avant? Il semble qu’hier encore, les voitures autonomes et les aspirateurs robots sortaient tout droit d’un film de science-fiction. Mais l’avenir est arrivé et les choses ne font qu’aller de plus en plus vite. L’intelligence artificielle (IA) au service de l’éducation est une intrigue futuriste qui est loin d’être un scénario de fiction. Surprise! C’est déjà amorcé et cela va changer ce à quoi l’apprentissage — et le futur marché du travail — ressemblera pour vos enfants.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle?

Qu’il s’agisse de votre assistant vocal intelligent (bonjour Siri et Alexa!) ou de l’agent conversationnel que vous venez d’utiliser en effectuant des achats en ligne, l’intelligence artificielle est omniprésente. Considérez l’IA comme un ordinateur qui remplace une tâche qui nécessite généralement un véritable cerveau humain. La plupart des systèmes d’IA nécessitent ce que l’on appelle de l’apprentissage automatique pour effectuer ces tâches. Un programme informatique commence à « apprendre » en reconnaissant des constantes ou en accomplissant une tâche. Au fil du temps, l’ordinateur devient plus intelligent, car il est exposé à des déclinaisons des tâches et les répète plusieurs fois. Un peu comme nous — c’est en forgeant qu’on devient forgeron!

Les écoles postsecondaires mettent à profit les avantages de l’intelligence artificielle en matière d’éducation

La technologie joue un rôle important dans notre vie quotidienne, qu’il s’agisse d’obtenir des mises à jour des conditions de la circulation sur nos téléphones intelligents ou de régler nos thermostats quand nous rentrons à la maison. Les établissements d’enseignement reconnaissent que l’intelligence artificielle peut être un avantage majeur pour les étudiants et les enseignants. Selon un sondage réalisé en 2019 (en anglais) par McKinsey & Company auprès d’enseignants dans quatre pays, dont le Canada, la préparation, la notation et l’administration sont les principaux aspects pour lesquels l’IA et l’automatisation pourraient faire gagner du temps aux enseignants. Le rapport a noté que le fait de réduire le temps de préparation des questions, par exemple, permet aux enseignants de consacrer plus de temps à l’enseignement proprement dit. Les professeurs et les administrateurs canadiens (en anglais) entrevoient un avenir dans lequel l’analyse des données pourra aider à identifier les étudiants qui prennent du retard. L’IA peut également aider les étudiants à orienter leurs choix de cours et à améliorer considérablement leurs recherches en leur donnant accès précisément aux données ou aux informations dont ils ont besoin. Une analyse (en anglais) réalisée par des experts de la Simon Fraser University en Colombie britannique prévoit une utilisation accrue des « agents d’enseignement » qui fournissent « des réponses rapides à un large éventail de questions prévisibles » et aident à faciliter et à contrôler l’apprentissage en ligne, ainsi qu’à évaluer les performances des étudiants. Selon Microsoft (en anglais), les salles de classe intelligentes, les espaces de travail et les laboratoires virtuels viendront compléter l’enseignement personnalisé de demain.

Voici 5 bonnes raisons d’accueillir à bras ouverts l’intelligence artificielle en éducation :

1. De l’apprentissage personnalisé plus poussé. 

Pensez aux recommandations proposées par Netflix ou aux publicités que vous recevez lorsque vous naviguez sur le Web. Ça, c’est l’IA au travail. Imaginez maintenant ce degré de personnalisation à l’école. Chaque enfant est différent, surtout en ce qui concerne la façon dont il apprend. L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique peuvent aider à adapter les cours, à révéler les défis et à ajuster les méthodes d’enseignement pour qu’elles conviennent pleinement à votre enfant. Voilà ce qui s’appelle mettre à profit la personnalisation.

2. Un coup de main virtuel pour les enseignants.

Le travail d’un enseignant ne s’arrête pas au son de la cloche ; il faut noter les devoirs, répondre aux courriels des élèves et préparer les cours à venir (pour ne citer que quelques-unes des tâches). L’IA peut aider à alléger certaines des tâches administratives, particulièrement la notation, qui peut prendre beaucoup de temps. Elle permet également d’éliminer les risques d’erreur humaine ou de partialité — même pour les examens comportant des réponses écrites! La technologie ne cesse de s’améliorer, ce qui permet aux enseignants de faire appel à l’IA pour un nombre croissant de tâches.

Les manuels scolaires numériques remplacent les montagnes de papier relié qui se retrouvent dans un coin et servent de ramasse-poussière peu après la fin des cours. Des versions numériques de contenu plus abordables et plus actualisées seront accessibles en ligne, mises à jour régulièrement, et seront davantage adaptées aux besoins des étudiants. En ce qui concerne les cours eux-mêmes, l’IA peut aider à faire des ajustements en temps réel, fournir du soutien aux étudiants au fur et à mesure de leur progression, et alerter les enseignants si un étudiant éprouve des difficultés.

4. Motiver les étudiants à mieux apprendre.

Afin de comprendre comment l’état émotionnel d’un enfant affecte son apprentissage, une équipe du département d’intelligence artificielle en Espagne travaille sur un robot qui peut identifier l’état émotionnel d’un élève à partir des frappes de touches et des mouvements de souris. Un algorithme vient ensuite déterminer le soutien pédagogique le plus approprié, qu’il s’agisse d’encouragements ou de gestes à poser, dans le but de motiver l’élève. Jusqu’à présent, ces tuteurs automatisés ont réussi à avoir un impact positif sur l’apprentissage de l’élève.

5. Aider les enseignants à rester au sommet de leur profession.

Il n’y a pas que les étudiants qui ont besoin de soutien. Heureusement, l’intelligence artificielle peut aussi aider les enseignants à garder leurs connaissances à jour. Comme l’information est en constante évolution, les enseignants pourront continuer à se perfectionner grâce à du matériel complet alimenté par l’intelligence artificielle, comme des modules d’apprentissage en ligne, des contenus de classe personnalisés, etc. accessibles en ligne en tout temps. L’IA peut également contribuer à obtenir une rétroaction plus précise quant à la qualité de la formation que reçoivent les étudiants. Par exemple, un appareil intelligent, tout appareil doté d’une capacité de calcul, pourrait être utilisé pendant les cours et aider à évaluer le cours, en repérant les aspects à améliorer pour l’avenir.

À quoi ressemblera le marché du travail de demain?

Vous l’aurez deviné, les emplois qui attendent vos enfants ou vos petits-enfants seront bien différents de ceux d’aujourd’hui. Non, nous ne serons pas tous remplacés par des robots, mais l’IA jouera certainement un rôle quant aux types d’emplois que les humains seront appelés à exercer et à ceux qui se prêtent à l’automatisation.

Un passage des connaissances traditionnelles aux connaissances créatives

Lors d’une présentation Tedx en 2016 (en anglais), le Dr Bernhard Schindlholzer, un gestionnaire de la technologie œuvrant dans le domaine de l’apprentissage automatique et du commerce électronique, a déclaré que selon lui, la demande de connaissances traditionnelles est amenée à diminuer. Il a poursuivi en expliquant que la croissance économique proviendra des emplois utilisant des connaissances créatives non traditionnelles (autrement dit, des personnes qui conçoivent des solutions pour résoudre des problèmes auxquels le monde est actuellement confronté). « Il existe un nombre illimité de problèmes dans le monde, donc il y aura toujours du travail pour quelqu’un qui peut résoudre de vrais problèmes, » affirme-t-il. Cela se traduit par des carrières sous l’égide de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, des domaines d’études qui seront presque certainement pertinents et essentiels pour les emplois de demain.

Dans le futur, l’éducation s’appuiera sur l’IA. Soyez prêt avec un régime enregistré d’épargne-études (REEE).

Avec l’augmentation constante des frais de scolarité des études postsecondaires et l’importance croissante de la technologie et de l’intelligence artificielle pour l’avenir de l’éducation, il est plus important que jamais d’investir dans l’éducation de votre enfant. En créant un REEE, vous mettez votre enfant sur la voie de la réussite en lui donnant la possibilité de faire les études postsecondaires qu’il souhaite, tout en réduisant au minimum le fardeau de la dette.

Chez CST Spark, notre objectif est de vous aider à épargner le plus facilement que possible. Vous pouvez commencer votre REEE sans même avoir à sortir de la maison et nous veillons à ce que vous demandiez toutes les subventions gouvernementales auxquelles vous avez droit. De plus, nous investissons votre argent avec un seul objectif en tête : que vous puissiez aider à payer des études postsecondaires. Alors qu’attendez-vous? Le futur se présentera plus vite que vous ne le pensez, alors laissez-nous vous aider à commencer à mettre de l’argent de côté dans un REEE. Grâce aux subventions de contrepartie gouvernementales et aux revenus d’investissement à l’abri de l’impôt (tant qu’ils sont dans le régime), la rapidité avec laquelle les fonds s’accumulent vous surprendra agréablement.

Le Plan FutéMC CST est vendu par prospectus uniquement.

Vous venez d'apprendre:

 

Prêt à épargner?

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Vous avez des questions? Aucun problème, prenez rendez-vous pour une consultation gratuite au moment qui vous convient.